Lundi, 21 Avril 2014

Vous êtes ici : Critiques et perspectives Antisexisme
n°200 (avr. 1974) | Antisexisme Ajouter aux favoris Créer un PDF Recommander Imprimer

Pour créer un lien vers cet article sur votre site,
copier et coller le texte ci-dessous dans votre page.




Aperçu :

Il se passe toujours quelque chose aux Galeries Lafayette

La preuve : ceux qui se promenaient dans le secteur le vendredi 22 mars vers 17 heures ont pu assister à une manifestation d'un genre particulier.
En effet, un car revenant de Hollande s'était mis en stationnement à l'angle du boulevard Haussmann et de la rue Lafayette à Paris. Cet autocar ramenait d'Amsterdam quarante femmes qui s'y étaient rendues pour avorter. Sur les côtés du véhicule, une banderole (« Oui, nous venons d'avorter en Hollande ») et aux fenêtres des affiches du M.L.A.C. (Mouvement pour la liberté de l'avortement et de la contraception) qui avait décidé cette action afin de sensibiliser l'opinion publique.
Pour le M.L.A.C., il ne s'agissait pas d'organiser une manifestation de grande envergure, mais plutôt de créer de petits rassemblements afin de distribuer des tracts, tout en expliquant aux passants le sens des revendications, à savoir : CONTRACEPTION ET AVORTEMENT LIBRES ET REMBOURSÉS.
Cette action semblait rencontrer la sympathie des passants, jusqu'au moment où les inévitables « gardiens de la paix » sont intervenus pour disperser les manifestants. Les flics étant aussi calmes qu'à l'accoutumée, quelques incidents ne tardèrent pas à éclater, et des coups furent échangés. Curieusement, la foule au lieu de scander « Merci aux gardiens de la paix », se mit à crier « Flics, fascistes, assassins ! ». Décidément, le départ de Marcellin ne semble pas avoir changé grand chose !
Bref, les manifestants ont été rapidement dispersés, mais les tracts ont quand même été lus. Ils se terminaient par un appel à la manifestation qui doit se dérouler le 6 avril à 15 heures à l'Opéra.
Espérons que ce sera un nouveau pas vers le triomphe d'une cause que, pour leur part, les anarchistes défendent depuis plus d'un demi-siècle.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

À lire aussi...