Dimanche, 23 Novembre 2014

Vous êtes ici : Expressions
n°1631 (14-20 avril 2011) | Édito de la semaine Ajouter aux favoris Créer un PDF Recommander Imprimer

Pour créer un lien vers cet article sur votre site,
copier et coller le texte ci-dessous dans votre page.




Aperçu :

éditorial du n°1631

Riposte laïque, organisation hyper-républicaine dissimulant un discours profondément xénophobe et raciste derrière le voile (sic) de la laïcité, s’est associée à deux autres groupuscules nauséabonds (le Bloc identitaire et Résistance républicaine) le temps d’une conférence de presse sur le débat gouvernemental autour de l’islam et de la laïcité, où la haine de l’étranger s’est exprimée avec ferveur. Riposte laïque ne fait encore que confirmer sa posture politique, le camp dans lequel elle se trouve : celui de la réaction, dans ce qu’elle a de plus extrême, à savoir l’extrême droite. Ces trois guignols, derrière un discours qui se veut non conformiste, font, en réalité, pleinement le jeu du pouvoir. Dans le sillage turbide de l’UMP, ils stigmatisent à qui mieux mieux l’immigration, favorisant l’émergence – si ce n’est l’enracinement – d’un climat xénophobe, entre autre destiné à noyer la lutte des classes, en pointant l’étranger comme principal responsable du problème social. Si l’islam, comme n’importe quelle autre religion, est une entité à combattre au nom de l’émancipation individuelle et collective, nous autres anarchistes n’entreront pas dans les logiques de l’État en mettant en avant la critique d’une religion au détriment des autres. Ce n’est pas les musulmans en tant que tels qui doivent être combattus, mais les valeurs qu’ils portent quand ils se réclament d’une religion qui, à l’instar du christianisme, du judaïsme, etc., est une insulte à l’intelligence et un dérivatif fatal à la nécessaire lutte des classes.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

À lire aussi...