Sciences et technologies
Sciences et technologies
par Pat de Botul le 14 juillet 2016

Alertez les végans !

L’UE vient d’établir la liste des 37 espèces exotiques envahissantes contre lesquels les pays de l’union vont devoir prendre des mesures de protection et de lutte. Sont concernés des végétaux, des animaux terrestres et amphibiens, des oiseaux et insectes, des poissons et crustacés. Du "taf" en vue pour Brigitte Bardot...

...

Sciences et technologies
par Daniel (Groupe Gard Vaucluse de la FA) le 18 mai 2016

Plages littorales du Gard

La plage de l’Espiguette, située sur la commune littorale du Grau-du-Roi dans le Gard, est appréciée par des milliers d’usagers qui trouvent là une zone classée Natura 2000. A la belle saison, les rues des villes de la région se vident au bénéfice de ces plages connues de tous. Ce que les gens ne savent pas, c’est qu’à quelques centaines de mètres de là, un dépôt d’hydrocarbures s’étend sur 23 hectares et renferme plus de 66 000 mètres cubes de kérosène et de gasoil. ...

Sciences et technologies
par Patrick Schindler le 15 avril 2016

Le Berry aux enchères

L’information révélée par le journal l’Indépendant - et confirmée depuis par la Fédération départementale des exploitants agricoles de l’Indre - révèle qu’un fonds de gestion chinois, basé à Hong-Kong, a acheté trois exploitations céréalières depuis un an, soit 1 700 hectares dans le département de l’Indre. ...

Sciences et technologies
par Élan noir le 12 mars 2016

Nirradieux ni maîtres !

Cinq ans après, la catastrophe de Fukushima répand toujours, invisible et sans odeur, la contamination radioactive dans l’atmosphère et l’océan, inoculant dans le vivant la maladie et la mort. Depuis le largage de Little boy à Hiroshima en 1945, combien de dizaines de milliers de complices ont légué ces êtres radioactifs à des centaines de générations ? Combien de millions ont fermé les yeux ? ...

Sciences et technologies
par Jean & François le 15 juin 2015

Informatique décisionnelle VS logiciel libre

Quand on va pisser, c’est traité par informatique, quand il pleut aussi ; quand on se déplace, on utilise l’informatique, quand on s’éclaire, quand on soigne, quand on lit, quand on gère, quand on administre, quand on écrit… aussi ; pour ne parler que de ceusses qui n’utilisent pas directement un ordinateur ou un smartphone. Bref : on est dans l’âge du silicium. Et si l’utilisation des outils des âges précédents (pierre, bronze, fer...) est maintenant relativement clair ...

Sciences et technologies
par Anne Merlieux le 15 novembre 2014

Une vie en or

C’est sans doute une expérience qui t’es familière : tu recherches des objets sur le site internet d’une boutique en ligne. Quelques instants plus tard, tu visites le site d’un journal ou celui d’une association de sauvegarde des chatons dyslexiques et, dans un bandeau publicitaire, apparaît l’annonce d’une boutique qui te propose, étrangement, des produits du même type que ceux que tu viens de consulter. ...

Sciences et technologies
par Lucien le 15 janvier 2014

Capitalisme numérique & impuissance politique

Qu’en est-il, à l’heure de l’internet, de la communication sans frontière, de l’accès illimité à la connaissance, qu’en est-il, donc, de l’action politique ? Il paraîtrait qu’internet aide au renouvellement du militantisme...
...

Brèves de combat

Nucléaire : ça urge

le 10 février 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Dans un communiqué, l’observatoire du nucléaire dénonce qu’avant même d’avoir des informations fiables sur la situation réelle de la centrale nucléaire de Flamanville, - où une explosion s’est produite -, les autorités se sont dépêchées de prétendre qu’il n’y avait "aucun risque radiologique". Stéphane Lhomme dénonce le parc nucléaire français comme étant dans un état de délabrement avancé, les centrales étant truffées de pièces défectueuses. Pour lui : "Aujourd’hui, la question n’est même plus d’être pour ou contre le nucléaire mais de savoir comment et en combien de temps arrêter en urgence les réacteurs français… si possible AVANT une catastrophe nucléaire et non en pleine catastrophe comme a été obligé de le faire le Japon"...

Les dessous du solaire

le 31 janvier 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Depuis cinq ans, les énergies renouvelables rognent les parts du charbon, du pétrole et du nucléaire dans le "mix énergétique". Le solaire, peu coûteux à produire et facilement décentralisable, a le vent en poupe. Mais pas d’illusion philanthropique : si c’est le cas, c’est parce que les industriels y voient leur intérêt. Le coût des panneaux solaires a été divisé par deux depuis 2010 et devrait encore baisser de plus de moitié d’ici dix ans. Cette source d’énergie devient donc abordable et compétitive par rapport à ses concurrents fossiles ou nucléaires dont les coûts, eux, n’arrêtent pas de grimer. Et il faut bien avouer que le solaire a une meilleure gueule !

Etats-Unis : la recherche en alerte

le 30 janvier 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Depuis l’élection de Trump, les agences fédérales liées à la recherche sont réduites au silence ou soumises à un contrôle politique tatillon. Une Marche pour la science est prévue bientôt à Washington pour protester. Outre la liberté de communiquer leurs résultats, des scientifiques employés par des agences ou des laboratoires fédéraux craignent surtout pour la sauvegarde de données scientifiques cruciales à la poursuite de leur activité de recherche. Les scientifiques américains pointent du doigt le gouvernement canadien qui en 2014 a fermé un grand nombre de bibliothèques scientifiques et a détruit les archives qu’elles contenaient. C’est à cause de ces précédents que la communauté scientifique américaine est hautement préoccupée des premières mesures de l’administration Trump et de ce qu’elles signifient pour l’intégrité future de l’information scientifique.

Sauvons les abeilles

le 29 novembre 2016 | PAR Pat de Botul
Selon la revue Nature, le déclin des pollinisateurs affecterait directement plusieurs cultures, comme la plupart des arbres fruitiers, des semences, des fruits à coque et des productions à forte valeur ajoutée (café, cacao, etc.). Ces cultures sont essentielles pour l’équilibre alimentaire humain, apportant vitamines A, C, calcium et acide folique, rappellent les scientifiques. De plus, la perte des pollinisateurs pourrait susciter une recrudescence substantielle de maladies qui pourrait générer environ 1,4 million de décès supplémentaires chaque année, sans compter que l’agriculture emploie 1,4 millions de personnes, soit environ un tiers des actifs dans le monde, alarment les chercheurs.

Bilan 2016 de l’Onusida

le 22 novembre 2016 | PAR Pat de Botul
Deux bonnes nouvelles : le nombre de personnes ayant accès aux traitements antirétroviraux salvateurs a progressé d’un million au cours des six premiers mois de 2016, pour atteindre 18,2 millions d’individus, dont près d’un million d’enfants. De même, le nombre de nouvelles infections annuelles chez les moins de 15 ans a chuté à 150 000, soit 51 % de moins qu’en 2010, grâce à une augmentation de l’accès aux traitements prévenant la transmission de la mère à l’enfant : 77 % des femmes enceintes en ont bénéficié en 2015 contre 50 % en 2010. Moins bonnes nouvelles : le nombre de nouvelles infections chez les adultes ne décline plus depuis 2010 et stagne autour de 2 millions (2,1 millions en 2015 contre 1,9 million, mais surtout, l’Onusida souligne une période de très grande vulnérabilité dans la tranche d’âge dite de « transition de jeunes filles à femmes », en particulier en Afrique subsaharienne.

Poussive COP 22

le 20 novembre 2016 | PAR Pat de Botul
Les quelques 200 pays réunis à Marrakech à la COP22 se sont mis d’accord pour mettre au point d’ici à décembre 2018 les règles d’application de l’Accord sur le climat conclu l’an dernier à Paris. Cette convention vise à la suppression progressive des gaz à effet de serre de façon à limiter la hausse des températures à moins de deux degrés Celsius par rapport aux niveaux préindustriels. Pour que ce vœu devienne réalité, des règles d’application sont nécessaires parce que l’Accord de Paris a laissé un certain nombre de points dans le vague, notamment en ce qui concerne la façon dont les pays communiqueront leurs promesses de réduire les gaz à effet de serre et comment cela sera contrôlé. Et de l’autre côté de l’Atlantique, Trump est toujours décidé à s’assoir sur l’accord ! A suivre.

Communiqué de la CRIIRAD sur Tchernobyl

le 26 octobre 2016 | PAR Pat de Botul
Le rapport de l’Institut de veille sanitaire sur les suites de la catastrophe de Tchernobyl constitue une véritable mystification : la très forte augmentation des cancers de la thyroïde ne serait pas due aux pollutions radioactives, mais simplement à un effet pervers de l’amélioration du dépistage ! Entre autres escroqueries, on y trouve le postulat que les enfants nés après le 1er juillet 1986 n’ont pu être contaminés ! Au delà de ce déni de la réalité, signé de scientifiques au service des intérêts de l’industrie nucléaire, il s’agit de nous préparer à la "gestion" d’un probable futur désastre : afin de ne pas augmenter le stress suite à l’accident (bien plus dangereux pour la santé que la contamination radioactive, d’après les nucléocrates), il faudra éviter des mesures de prise en charge sanitaire qui risqueraient d’entraîner un "surdiagnostic" traumatisant ! C’est déjà ce qu’un certain nombre d’experts et de décideurs préconisaient après Tchernobyl et Fukushima. Cela permettra aussi d’éviter l’évacuation de centaines de milliers de personnes habitant dans les zones contaminées, seule mesure réellement efficace à prendre le plus rapidement possible. Il suffira alors que des rapports tels celui-ci attribuent à la "radiophobie" l’augmentation importante des taux de mortalité et de morbidité, constatés encore aujourd’hui aussi bien 5 ans après Fukushima, 30 ans après Tchernobyl, et près de 60 ans - 3 générations - après Majak dans l’Oural !

Source : groupe Gaston Leval de la Fédération anarchiste.

Nucléaire à bout de souffle

le 20 octobre 2016 | PAR Pat de Botul
Rarement le parc de centrales d’EDF n’avait été soumis – au nom de la sécurité – à une telle pression de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui reconnaît "qu’il n’y a pas d’urgence", mais a quand même demandé à EDF d’accélérer la mise à l’arrêt de cinq réacteurs supplémentaires (Fessenheim 1, Tricastin 2 et 4, Gravelines 4 et Civaux 1). EDF devra procéder « sous trois mois » au contrôle de la résistance des générateurs de vapeur (GV). Actuellement, 21 réacteurs (sur un total de 58) sont arrêtés pour une maintenance ordinaire (10), des incidents (4) ou une vérification des GV (7). C’est rassurant !

USA : Big brother contre Big brother

le 6 octobre 2016 | PAR PAT DE BOTUL
Selon une enquête menée par l’agence Reuters, Yahoo a secrètement conçu l’an dernier un logiciel lui permettant de rechercher des données précises dans l’ensemble des courriels reçus par ses utilisateurs, avant de les transmettre aux services de sécurité américains. A en croire Yahoo, cela a été fait à la demande des autorités, mais cet outil va bien plus loin que les obligations légales. Nous pensons pour notre part que le groupe Yahoo n’a pas simplement obéi aux injonctions des services de renseignements américains, mais plutôt qu’il a lui-même créé les outils d’espionnage massif de tous ses utilisateurs. Faudrait pas nous prendre pour des brêles !..

Au secours

le 21 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
C’est aujourd’hui plus qu’officiel, puisque relayé dans une étude publiée dans la revue Science. Des experts d’état concluent que 58 % de la surface terrestre, habitée par 71 % de la population mondiale connaît une chute de la biodiversité terrestre remettant en cause la capacité des écosystèmes à subvenir aux besoins humains. Alors, on fait quoi ? On continue joyeusement à construire des aéroports inutiles et à enfouir n’importe comment les déchets nucléaires ?..

Centrale de Brennilis : chaud devant !

le 20 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
Cela fait 20 ans qu’EDF tente de démanteler la centrale de Brennilis arrêtée depuis plus de 30 ans, passant sous silence ses déboires successifs... Le délai venant à expiration, EDF demande un nouveau délai supplémentaire de 2 ans !.. Mais le projet de démantèlement du bloc réacteur ne prend pas en considération une cuve dont le niveau irradiant pourrait causer le décès d’un travailleur en quelques minutes... La Fédération anti-nucléaire Bretagne s’oppose à sa mise en chantier au vu de l’amateurisme pratiqué et demande une étude approfondie de comment le démantèlement de ces installations peut être bien mené, entraînant un minimum de dégâts environnementaux et sanitaires, a contrario du projet dangereux d’enfouissement des déchets nucléaires, appelé CIGEO. La Fédération anti-nucléaire Bretagne et le Collectif anti-nucléaire Ouest appellent à un rassemblement à Flamanville des 1er et 2 octobre 2016, pour dire non à l’EPR, non au rafistolage des réacteurs et pour exiger l’arrêt du nucléaire, énergie de destruction massive !..

De l’air !

le 21 juin 2016 | PAR pat de botul
La pollution de l’air est responsable de 48 000 morts chaque année en France, selon l’agence Santé publique France. 9 % des morts annuelles en France ont pour origine, les particules fines d’un diamètre inférieur à 2,5 micromètres – les fameuses PM2,5, qui pénètrent profondément dans le système respiratoire et provoquent de nombreuses pathologies –. Elles entraînent une perte d’espérance de vie à 30 ans pouvant dépasser deux ans dans les villes les plus polluées.

Nucléaire

le 16 juin 2016 | PAR pat de botul
Malgré les fortes pressions de l’État, qui est à la fois sa tutelle et son actionnaire à 85 %, EDF (entreprise publique) refuse d’enclencher la fermeture anticipée de sa centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). "Non, mais : c’est qui, qui commande ?"...

Pollution nocturne (!)...

le 13 juin 2016 | PAR pat de botul
Selon la revue Sciences, sur presque tous les continents, le ciel nocturne est baigné de pollution lumineuse émise par l’éclairage public, les vitrines, les bureaux restés allumés, ainsi que les panneaux publicitaires. 80 % de la population mondiale vit désormais sous un ciel artificiellement lumineux (le taux monte à 99 % aux Etats-Unis...

"C’est de la m..."

le 12 juin 2016 | PAR pat de botul
L’association Women in Europe for a Common Future dénoncent les produits toxiques contenant des PCB, PBB, PFOA, dioxine, phtalates auxquels sont quotidiennement exposées les femmes enceintes, les enfants à naître et les nouveau-nés. La contamination chimique de ces populations les plus vulnérables était l’objet d’un colloque organisé par l’association.

UE et qualité de l’air

le 10 juin 2016 | PAR pat de botul
La nouvelle directive européenne sur la qualité de l’air n’est pas prête de voir le jour. La réunion tripartite – réunissant la Commission, le Conseil et le Parlement – , s’est soldée par un échec. Le Conseil, représentant les gouvernements, n’a pas voulu se rallier au texte soutenu par la Commission et par le Parlement.

Alertez les poissons !

le 9 juin 2016 | PAR pat de botul
Selon le WWF, en moins de six mois, la France a consommé autant de poissons que son quota de pêche au sein de l’UE lui en attribue. Dans le monde, 90% des stocks de poissons sont surexploités ou exploités à leur maximum. Quel carnage.

Rassemblement anti-nucléaire cet été

le 6 juin 2016 | PAR Pat de Botul
Le Mouvement contre le crime atomique (MCCA) appelle à des rencontres pour l’arrêt immédiat du nucléaire les 13 et 14 août à Avignon au Parc des Libertés, La Barthelasse.

Rassemblement contre les déchets radioactifs à Bure

le 6 juin 2016 | PAR Pat de Botul
Près de 2 000 personnes se sont mobilisées à Bure, dans la Meuse, contre le projet Cigéo de stockage des déchets radioactifs, pour manifester leur opposition au possible lancement d’une phase de test du projet. Organisée entre autres par le collectif Burestop, en présence d’opposants à l’aéroport Notre-Dame-des-Landes, cette mobilisation s’est déclinée en randonnées près du site, « concert de casseroles » et construction collective d’une statue devant le laboratoire de l’Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires).

Énergies : victoire en demi-teinte

le 1 juin 2016 | PAR Pat de Botul
Selon le Rapport sur le statut mondial des énergies renouvelables 2016, à l’échelle de la planète, les énergies vertes ont connu en 2015 une progression sans précédent.
Fin 2015, la capacité d’énergie renouvelable installée dans le monde atteignait 1 849 gigawatts (GW), en hausse de 8,7 % sur un an, principalement grâce à l’éolien et le solaire. Pour autant, les renouvelables ne couvraient encore que 19,2 % de la consommation mondiale d’énergie en 2014, dernier chiffre connu. Le poids des fossiles (charbon, gaz et pétrole) reste écrasant (78,3 %), tandis que le nucléaire ne joue qu’un rôle marginal à l’échelle mondiale (2,5 %). Pour les rapporteurs, l’un des principaux obstacles au développement des filières vertes, reste le déséquilibre entre les subventions accordées par les États aux énergies fossiles et celles allouées aux renouvelables : 490 milliards de dollars pour les premières l’an passé, contre 135 milliards, soit près de quatre fois moins, pour les secondes. Et cet abruti de Trump qui a déclaré récemment que s’il était élu aux USA, il stopperait les subventions aux énergies renouvelables au profit des énergies fossiles, mais surtout qu’il s’assiérait sur l’accord climat... Sauve qui peut !

Le nucléaire vascille

le 31 mai 2016 | PAR Pat de Botul
Selon les députés écolos, Yannick Jadot et Claude Turnes, "Si l’atome civil fournit toujours 75 % de l’électricité nationale, son industrie se délite en raison de choix stratégiques périlleux, qui mettent en cause tant l’économie que la sûreté d’une énergie devenue coûteuse, tel, le projet de construction de deux nouveaux réacteurs EPR à Hinkley Point, au Royaume-Uni. A l’instar de la plupart de leurs homologues européens, EDF et l’État français ont délibérément choisi d’ignorer les évolutions du marché européen de l’électricité et de négliger la tendance à la décentralisation et à l’émergence spectaculaire des énergies renouvelables, alors que les coûts du nucléaire ont explosé. La situation de crise financière d’EDF pose la question de la sécurité des installations". Et de conclure : "Réductions de coûts et sûreté de l’exploitation du parc ne font pas forcément bon ménage". Depuis le temps que les militants de terrain se tuent à le dire !

Espèces menacées

le 30 mai 2016 | PAR Pat de Botul
Selon l’Union internationale de la conservation de la nature, un tiers des espèces de la planète sont menacées d’extinction. Solution extrêmes : les zoos pour leur conservation "ex situ" et le stockage de leurs semences - mais à la seule condition que les menaces sur leur habitat naturel soient écartées, laissant le champ libre à leur réintroduction... Une marge de manœuvre bien réduite !

Nucléaire : les inquiétudes de l’ASN

le 26 mai 2016 | PAR Pat de Botul
Le président de l’Autorité de sûreté nucléaire française (ASN) renouvelle sa mise en garde sur l’état du nucléaire en France "dans un contexte préoccupant pour l’avenir". 2015 n’a pas connu d’incident majeur, mais un total de 774 "événements significatifs", dont 586 au titre de la sûreté, 109 au titre de la radioprotection et 79 au titre de la protection de l’environnement. Dans 67 cas, l’événement a été classé au niveau 1 (anomalie) sur une échelle de gravité qui compte sept niveaux, un cas seulement étant classé au niveau 2 (incident) : le 18 août, sur le site du Blayais (Gironde), un travailleur d’une entreprise prestataire d’EDF a été irradié lors d’un arrêt programmé...

Allemagne / USA : Haro sur la biodiversité

le 26 mai 2016 | PAR Pat de Botul
Le groupe Allemand Bayer veut racheter l’américain Monsanto (55 Mds d’euros) pour créer un mastodonte des pesticides et des semences encore plus puissant...

Portugal : oui, un autre choix est possible

le 24 mai 2016 | PAR Pat de Botul
La production d’énergie renouvelable a complètement couvert la consommation du pays en électricité pendant 107 heures, entre 6 h 45, le 7 mai, et 17 h 45, le 11 mai », a affirmé José Medeiros Pinto, secrétaire général de l’Association portugaise des producteurs d’énergie renouvelable (Apren).

Pesticides : danger de mort

le 22 mai 2016 | PAR Pat de Botul
Les agriculteurs et les salariés agricoles sont en première ligne des victimes de pesticides. Mais pas seulement. Ceux de l’agroalimentaire sont également concernés, tout comme les ouvriers des usines de traitement du bois ou encore les milliers dockers, douaniers, déclarants en douane, magasiniers, chauffeurs routiers, logisticiens ­ qui ouvrent au quotidien des conteneurs et y pénètrent pour des contrôles ou de la manutention. Une étude publiée par des chercheurs allemands et néerlandais montrait, en 2008, que 97 % des conteneurs testés au débarquement dans les ports de Hambourg et de Rotterdam présentaient des traces de gaz toxiques. Dans 30 % des cas, les concentrations étaient supérieures aux normes de sécurité. En mars 2011, un docker du port de Nantes, atteint d’un cancer du rein, prend conscience que beaucoup de ses collègues sont malades. Sur 140 contactés, 87 ont contracté des maladies, dont plus de 80 % de cancers. 35 sont morts. À Saint-Nazaire, sur 160 dockers, 43 sont tombés malades et 17 sont morts. Des cancers similaires à ceux des agriculteurs. Fongicides et pesticides régulièrement utilisés sur les denrées alimentaires ou végétales exposent gravement les travailleurs du port. Les dockers d’aujourd’hui ont une espérance de vie de 10 à 12 ans inférieure à ceux des générations précédentes.

Ca sent les élections...

le 21 mai 2016 | PAR Pat de Botul
Un "bras de fer" se tend entre Ségolène Royal et le PDG d’EDF concernant une indemnisation du ministère de l’écologie pour la fermeture de Fessenheim, soit-disant insuffisante pour le porte-monnaie du fournisseur d’électricité qui déclare accepter la fermeture de la centrale seulement lorsque le réacteur EPR à Flamanville sera mis en service, donc en clair : pas avant 2018. Parallèlement François Hollande a annoncé verbalement lors d’une rencontre informelle avec des militants de Greenpeace qu’il publierait fin juin la fermeture de la centrale de Fessenheim avant la fin 2016. Enfin, France 3 Lorraine informe que Ségolène Royale a déclaré lors d’un petit déjeuner avec les ambassadeurs des pays européens que la priorité serait donnée à la fermeture des centrales frontalières avec le Luxembourg, l’Allemagne, et la Suisse, c’est à dire Cattenuom, Fessenheim et Bugey. On attend les actes !..

Alertez les abeilles

le 21 mai 2016 | PAR Pat de Botul
Les Sénateurs français ont décidé de céder aux sirènes de l’industrie agrochimique, en sabotant l’amendement voté par les députés qui interdisait – enfin ! - les pesticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles. Une trahison sans précédent dans l’intérêt des lobbies et multinationales.

USA : C’est malin !

le 20 mai 2016 | PAR Pat de Botul
Selon une étude de la revue Seismological Research Letters, un lien direct est établi entre l’activité sismique et l’exploitation de gaz et pétrole de schiste. Depuis 2008, le Texas a triplé sa production combinée de gaz et de pétrole. Dans la même période, la moyenne annuelle de séismes a été multipliée par six, passant de 2 à 12 secousses d’une magnitude égale ou supérieure à 3, le seuil à partir duquel un séisme est ressenti par l’être humain. Die Konsequenz...

Alerte

le 20 mai 2016 | PAR Pat de Botul
La CRIIRAD indique la réutilisation par AREVA de stériles radioactifs sur des centaines de sites en France (routes, chemins, remblais). Les stériles miniers sont la partie de la roche qui entoure la minéralisation d’uranium. Ils sont considérés comme déchets radioactifs tout comme les résidus de traitement. L’exposition annuelle aux stériles miniers dépasse la dose légale française de radioactivité. Bienvenue dans un monde actif...

Pas de quoi être fiers...

le 20 mai 2016 | PAR Pat de Botul
L’enfouissement des déchets radioactifs « en couche géologique profonde » sur le site de Bure, à la frontière entre la Meuse et la Haute-Marne, vient d’être voté dans l’enthousiasme transpartisan par les sénateurs, le 17 mai dernier. Rappelons que ce site est censé être opérationnel pendant des milliers d’années et que, par exemple, Waste Isolation Pilot Plant (Wipp), un centre de stockage de déchets radioactifs au Nouveau-Mexique (États-Unis), a vu son activité suspendue en 2014 suite à divers incidents : 2 incendies, fuite radioactive, après seulement 15 ans de fonctionnement. Cependant, pour la ministre de l’Économie, de l’industrie et du numérique Martine Pinville, « La France a fait le choix stratégique du nucléaire et s’est dotée d’un parc de 58 réacteurs qui fournit une électricité décarbonée et compétitive. Le texte de la commission (...) a été adopté à la quasi-unanimité. En l’adoptant, nous prenons nos responsabilités pour assurer nos choix énergétiques passés et présents. C’est affaire d’éthique et de continuité de l’État. ». À Paris, une trentaine d’opposants avaient fait le tour des permanences socialistes le dimanche 15 mai, "armés" de sacs-poubelle et de tracts, habillés en "liquidateurs" du projet de poubelle atomique. Cela a valu à 6 d’entre eux 17 heures de garde à vue. On ne badine pas avec l’État !

Alertez les énergies fossiles

le 17 mai 2016 | PAR Pat de Botul
Venus de toute l’Europe, environ 2 000 militants se sont retrouvés en Lusace (Allemagne) pour mener jusqu’au 15 mai une série d’actions de désobéissance civile destinées à perturber la production de lignite, l’énergie fossile la plus polluante et la plus émettrice de CO2. Baptisé « Ende Gelände » – « jusqu’ici pas plus loin » –, l’événement doit conclure l’opération globale « Break Free », une mobilisation internationale contre le secteur des énergies fossiles, lancée par les grandes organisations non gouvernementales écologistes et les mouvements locaux dans douze pays. Aux États-Unis, samedi, des centaines de manifestants se sont également rassemblés dans les États de New York et de Washington pour mener des actions contre des raffineries pétrolières.

Extinction

le 15 mai 2016 | PAR Pat de Botul
Selon le WWF Mexique, il ne reste plus qu’une soixantaine de marsouins du Pacifique, le plus petit cétacé du monde, ce petit mammifère – également appelé « marsouin du golfe de Californie » ou vaquita marina (« la vachette de mer ») – a vu sa population chuter de plus de 90 % en vingt ans. Le WWF exhorte le Mexique, les États-Unis et la Chine à mettre fin à la pratique des filets dérivants dans le golfe de Californie, qui décime les marsouins du Pacifique. Cette méthode de pêche est utilisée par les contrebandiers de totoaba, un poisson également en danger d’extinction, prisé pour sa vessie natatoire qui, une fois séchée, est vendue sur le marché noir en Chine.

Appel à actions contre les déchets nuclaires

le 12 mai 2016 | PAR Pat de Botul
Les sénateurs ont examiné une proposition de loi visant à précipiter la mise en route du centre d’enfouissement de déchets nucléaires de Bure (Meuse/Haute Marne). Si elle est votée, elle autoriserait le lancement industriel de la méga-poubelle nucléaire en le faisant passer pour une "phase pilote de recherche" et ce, après 30 années de luttes contre ce projet. Le site propose sur son site, une série d’actions à mener. Parallèlement, on apprend que Txetx Etcheverry, porte parole du mouvement Bizi est convoqué au commissariat de Bayone au sujet d’une prise de parole anti-nucléaire devant la centrale de Fessenheim (Alsace).

Monde : pic de pollution

le 12 mai 2016 | PAR Pat de Botul
La pollution atmosphérique touche plus de huit citadins sur dix dans le monde. La situation continue de se dégrader, notamment dans les pays émergents, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) - dont la nouvelle base de données couvre quelque 3 000 villes (soit 42 % de la population urbaine mondiale) situées dans 103 pays -, qui constate un doublement du volume de pollution depuis la précédente étude publiée en 2014. Pour exemple, en ce qui concerne l’Île-de-France, tant en milieu urbain que rural, on trouve dans l’air francilien 48 molécules sur les 171 recherchées.

Les OGM "cachés" débarquent

le 26 avril 2016 | PAR Pat de Botul
C’est très inquiétant. La ligne de démarcation entre les OGM et les non-OGM risque de disparaître avec les nouvelles ’technologies du vivant’ qui permettent d’amender le patrimoine génétique de manière plus subtile et discrète que l’antique transgenèse. En effet, aucun gène étranger n’est ajouté à la plante, mais diverses techniques permettent de modifier son génome (ARN interférents, cisgenèse, mutagenèse dirigée, etc.). Ces variétés sont qualifiées d’OGM cachés, très proches de leurs pendants conventionnels. On n’est pas dans la M...

Sciences en vrac

le 23 avril 2016 | PAR Pat de Botul
Le premier trimestre a été le plus chaud jamais enregistré dans l’histoire de la météorologie, selon le rapport de l’Administration Nationale des Océans et de l’Atmosphère américaine. Les météorologues, qui avaient prévenu dès 2014 la puissance d’un épisode El Nino, confirment l’augmentation de la température des eaux de surface de l’océan pacifique, qui entraîne aujourd’hui l’augmentation des cyclones sur les îles pacifiques, des précipitations violentes en Inde et au Kenya, des vagues de sécheresse en Afrique, Indonésie, en Amérique centrale et des vagues de froid au Pérou, en Mongolie et en Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Pour autant, bien que prévenues, les organisations mondiales se targuant d’intervenir contre réchauffement, n’ont une fois de plus fait qu’attendre avant de réagir.
Sur un autre registre, un rapport officiel chinois reconnaît l’importante pollution des eaux souterraines (c’est à noter, car il est rare que la Chine communique les chiffres qui dérangent le gouvernement). Enfin, plus près de chez nous, un rapport officiel confirme que "des traces du nuage de Tchernobyl sont toujours présentes en France", alors que le gouvernement de l’époque avait affirmé qu’il s’était arrêté juste à la frontière !...

Bio-diversité contre bio-révisionistes

le 16 avril 2016 | PAR Pat de Botul
Dans une tribune, des membres d’un consensus scientifique dénoncent les petites phrases assassines tenues par certains de leurs confrères "biodiversité-sceptiques" et " climato-sceptiques" (à l’image d’un Claude Allègre) qui tentent de diffuser leurs idées mensongères en France, en Europe et partout dans le monde. La communauté scientifique a pourtant clairement établi que le réchauffement climatique entraînera la réduction des habitats favorables à de nombreuses espèces. Aujourd’hui, plus de 50 % des surfaces supportant des écosystèmes ont été totalement transformées, et plus de 50 % des ressources en eau ont été exploitées, mettant en péril la biodiversité et donc les populations humaines, notamment dans les pays les plus pauvres. C’est une réalité tangible et donc irréfutable. Alors, messieurs les sceptiques : taisez-vous !..

Nucléaire : si tu avances quand je recule

le 15 avril 2016 | PAR Pat de Botul
Ségolène Royal ne se mouille pas sur le dossier du nucléaire : elle donnera sa décision sur le nombre possible de réacteurs à fermer, au plus tard le 1er juillet 2016, mais, " en fonction de deux scénarios d’évolution de la consommation électrique " et cela, pour la période 2019-2023... D’ici-là, de l’eau sera passée dans les réacteurs et on a surtout, tout le temps d’être irradiés...
Que les futurs gouvernements reprennent la patate chaude !
Plus concrètement, qu’aura fait Royal depuis sa nomination et ses belles promesses en la matière ? Pondre un autre décret " avant l’été ", abrogeant l’autorisation de fonctionnement de Fessenheim, même si celle-ci ne s’arrêtera effectivement que fin 2018... C’est-à-dire, lors de la mise en service de l’EPR de Flamanville (Manche). Enfin, à conditions que celle-ci ne subisse pas de nouveaux retards... Bref, pourvu que Fessenheim tienne le coup jusque-là ; pourvu qu’il ait fait beau ; et que... la Marie-Joseph soit un beau bateau !..

Plus de tigres

le 13 avril 2016 | PAR Pat de Botul
L’union internationale pour la conservation de la nature, WWF et le Global Tiger Forum, ont répertorié 3 890 tigres, contre 3 200 en 2010. C’est plutôt une bonne nouvelle, mais qui, cependant n’inverse pas, hélas, la courbe : le nombre d’abrutis augmente lui aussi parmi les humains qui continuent allègrement à détruire la faune et la flore, soit par intérêt économique, soit par pure bêtise.

Au secours !

le 13 avril 2016 | PAR Pat de Botul
L’ONG Surfrider alerte : chaque jour, 8 millions de tonnes de déchets finissent dans l’océan. 80 % de la pollution qui touche les mers est d’origine terrestre et issue de l’activité humaine, " avec des retombées terribles et irréversibles sur la biodiversité et l’ensemble de l’environnement ". Il serait temps de faire quelque chose de concret, alors...

Alertez les amphibiens

le 10 avril 2016 | PAR Pat de Botul
Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature, sur les quelques 7 500 espèces d’amphibiens répertoriées dans le monde, 41 % sont d’ores et déjà classées dans les catégories "vulnérables, en danger ou en danger critique". Il s’agit d’un maillon essentiel de la chaîne alimentaire (prédateur d’insectes et proie des mammifères), dont 168 espèces ont déjà disparu en vingt ans.

Ça monte

le 25 février 2016 | PAR Pat de Botul
Le Climate Inpact Research prévient de la hausse du niveau de la mer à rythme encore jamais atteint depuis les trois derniers millénaires, un phénomène qui ne fera que s’amplifier avec l’accélération du réchauffement climatique. L’impact de l’homme sur le climat devrait reporter à plus de 100 000 ans le prochain âge de glace et les mers et océans sont toujours autant méprisés dans les négociations climatiques alors qu’ils représentent 71 % de la surface de la terre. Claude Allègre va encore pouvoir chanter à la désinformation par les hystériques du retour à la chandelle...

On le savait, mais pas à ce point-là !

le 11 février 2016 | PAR Pat de Botul
Chaque utilisateur de Facebook est un produit que le site vend comme cible de publicité. Un profil complet issu du réseau social est constitué dont son orientation sexuelle, politique, religieuse, ses goûts culturels, son pouvoir d’achat, les lieux qu’il fréquente et se habitudes culinaires. Ces données croisées - données gracieusement par les utilisateurs - ne sont pour l’instant récoltées que dans un but marchand... Pour l’instant !..

Même pas peur !

le 11 février 2016 | PAR Pat de Botul
Selon le directeur de l’Université de Floride qui recueille des statistiques sur les requins depuis 1958, il y a eu 98 attaques de requins dans le monde en 2015, « un niveau record dû notamment au réchauffement des eaux et à un plus grand nombre de baigneurs ». Mais, rassurons-nous : ces attaques de requin n’ont pas fait plus de morts que d’habitude : six personnes (seulement !) ont succombé à des morsures de squales, un chiffre dans la moyenne des 10 dernières années. Alors, même pas peur !..