logo_print.gif
n°1102 (27 nov.-3 déc. 1997) | Non violence Ajouter aux favoris Créer un PDF Recommander Imprimer

Pour créer un lien vers cet article sur votre site,
copier et coller le texte ci-dessous dans votre page.




Aperçu :

Rassemblement pacifiste à  Gentioux

Creuse

Tous les 11 novembre et pour la onzième fois consécutive (et malgré le temps maussade et un tantinet frisquet), le monument de Gentioux -- avec son petit garçon levant le point et son épitaphe « Maudite soit la guerre » -- fut entouré par environ 250 personnes venues dire leur dégoût de toutes les guerres. Certaines seulement pour pleurnicher (le Mouvement pour la paix, sous-marin PC ; la LDH...) et d'autres pour démontrer leur non-résignation : la Libre pensée et la Fédération anarchiste.

D'ailleurs, derrière la banderole «À bas toutes les armées» de la FA Creuse et sous les plis des drapeaux noirs, on pouvait retrouver bon nombre de sympathisant(e)s autochtones, ainsi que les libertaires de Clermont-Ferrand, la toute nouvelle liaison FA corrézienne et même des membres de la CNT de Tours...

La FA Creuse a pu, lors de ce rassemblement, s'exprimer afin de dénoncer les restructurations de l'armée (en reprenant notamment la une du Monde libertaire de la semaine «Populaire ou mercenaire, à bas toutes les armées») et les positions étatiques face au capitalisme mondial. Les communistes fêtaient les 80 ans de la Révolution russe : nous évoquions l'annihilation des soviets libres et rappelions à la mémoire de chacun et de chacune les anarchistes touchés par les balles des bolcheviques...

Le 11 novembre à Gentioux est un peu en quelque sorte le «marronier» des anarchistes creusois. C'est un moment à forte charge émotionnelle, mais jamais les commémorations ne suffiront à elles seules à changer l'organisation sociétaire actuelle.

Autour d'un verre et d'un casse-croute, il était question, à notre table, d'une société sans État et... sans armées.

Histoire de !

Cédric Lafont et Alayn Dropsy
FA Creuse

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir