Luttes syndicales > Occupation du théâtre de l’Odéon
Luttes syndicales
par Juan Chica Ventura le 11 avril 2021

Occupation du théâtre de l’Odéon

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5587

Mardi 30 mars, 14h00. Le temps est clément, le soleil est au rendez-vous sur la place du théâtre de l’Odéon. Vana, Ramón, Jean-Blaise et Juan du groupe anarchiste Salvador-Seguí sont présents pour faire un mini-reportage (avec deux caméras de poche) sur la situation des intermittent. te. s du spectacle qui à l’initiative de la CGT Spectacle occupent (à environ une cinquantaine) depuis vingt-six jours, c’est-à-dire depuis le jeudi 4 mars,15h00, les locaux du théâtre.
D’ailleurs il est impossible d’y pénétrer, (les grilles sont fermées) sans une carte de presse.
La ministre de la culture Roselyne Bachelot s’était présentée le samedi 6 mars vers 22h00 sans prévenir pour échanger avec les occupant. e. s. Les revendications ciblaient sur la situation des travailleur. e. s précaires et des chômeur. e. s. Jean-Blaise et Juan se mettent à filmer le spectacle qui se déroule devant le public. Un groupe de saltimbanques montés sur des échasses se met à danser et faire des figures, des sauts, des grands écarts accompagnés sur des airs jazzis par un groupe musical pour notre plus grand bonheur. La magie du spectacle fonctionne à merveille, l’ambiance est bon enfant, mais il ne faut pas oublier la mission principale de faire valoir les droits des intermittent. te. s.
Des agoras ont lieu tous les jours en début d’après-midi vers 14h00, avec des prises de parole pour présenter les propositions annoncées au micro depuis l’une des fenêtres du théâtre, par des représentants de la maison des écrivains, des guides-conférenciers, des représentant. e. s du personnel de ménage dans les chaînes d’hôtels et de restaurants. Le but est de fédérer d’autres luttes sociales. Une des revendications principales est le prolongement de "l’année blanche" instaurée en mai 2020 dans le cadre de la durée d’indemnisation prolongée actuellement jusqu’au 31 août 2021. Les acteur. rice. s réclament sa prolongation une année de plus, l’ouverture de tous les lieux de spectacle et de la culture, théâtres, musées qui sont fermés depuis fin octobre, ainsi que des aides à la création. Une aide de 20 millions d’euros a finalement été débloquée, très insuffisante d’après les professionnels du spectacle. Le retrait de l’assurance-chômage fait partie des revendications.

Pour finir l’après-midi, le tout sur un air de fête, le collectif d’artistes peintres " Black lines" formé en 2018 fera une performance magistrale sur un calicot blanc tendu sur plusieurs mètres de long, trois protagonistes habillés tout de noir peindront avec des styles différents leurs impressions en noir et blanc, un portrait de la société actuelle.



Une de leur banderole parmi d’autres est accrochée à la façade du théâtre de l’Odéon depuis quelques jours.



Un montage vidéo d’une quinzaine de minutes, élaboré par les soins de notre compagnon Jean-Blaise, sur les manifestations de la journée, devrait paraître bientôt sur notre blog ainsi que sur la page Facebook du groupe.

La culture fait partie de notre quotidien, elle ne peut pas disparaître, soutenons-là ainsi que tous les protagonistes qui la font vivre et exister. C’est notre bol d’air et c’est bon.



PAR : Juan Chica Ventura
Groupe anarchiste Salvador-Seguí
SES ARTICLES RÉCENTS :
Misère de l’artiste
Du rififi dans la Garde civile espagnole
CHATELAIN, GATTI, DEUX PASSIONS ANARCHISTES
Art contemporain
La Maternité d’Elne
VOX : L’EXTRÊME DROITE EN ESPAGNE
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler