Jeudi, 31 Juillet 2014

Vous êtes ici : Expressions
n°1619 (20-26 janvier 2011) | Expressions Ajouter aux favoris Créer un PDF Recommander Imprimer

Pour créer un lien vers cet article sur votre site,
copier et coller le texte ci-dessous dans votre page.




Aperçu :

Errare Uranium Est

Tirant tête hors du trou, qu’entends-je ? Une fois n’est pas coutume, c’est clairement l’actualité internationale qui prend le pas, ces derniers temps, sur les habituelles sotties hexagono-hexagonales. À moins de se passionner pour la question, certes cruciale, du calendrier relatif aux primaires du PS – forme de perversion extrême heureusement fort peu répandue –, l’honnête homme et femme et autruche ne saurait éviter, en ce moment, de jeter un œil, même globuleux, au-delà des frontières. Vers la Tunisie bien sûr, vers le Niger également, vers Haïti enfin, Haïti dont notre monde de riches et renfrognés voleurs – en un mot : l’Occident – a décidé de se ficher comme de sa première quiche. On reprend ? Tunisie : après quatre semaines d’émeutes, Ben Ali s’est donc taillé, emportant avec lui quelques valoches de biffetons, comme tout dictateur qui se respecte. Preuve est faite, si besoin était, que c’est bien la rue qui décide, dès lors qu’elle en a le désir et ne se laisse pas grillager par les orgas politiques, religieuses, syndicales et autre pare-feu. Malgré la décapilotade de son pote, à l’heure où s’écrivent ces lignes Sarko n’a toujours pas prononcé le moindre mot, lui qui, en général, se montre comme on sait fort soucieux de réagir, et promptement, aux secousses agitant ce pauvre monde qui pourtant ne lui a rien demandé. Là, ça tarde, mais mieux vaut peut-être qu’il la ferme, plutôt que de commettre une bourdasse à la mode Baroin, lequel, pas plus tard que la semaine dernière, jugeait la position de cette France qui ne pipait mot « équilibrée », et qui pensait qu’aller plus loin serait « faire preuve d’ingérence », ce dont il ne saurait être question puisque « la Tunisie est un ancien protectorat français ». Mouis. Et donc ? Faut-il rappeler à Baroin-le-chafouin avec quelle belle énergie Sarko s’est ingéré dans les affaires de la Côte d’Ivoire, pourtant ancienne colonie ? Faut-il rappeler également qu’il y a quelques jours à peine MAM, ministre des Affaires étrangères, s’exprimant devant les députés, n’excluait pas l’envoi de gendarmes français du côté de Tunis, car « le savoir-faire de nos forces de sécurité permet de régler des situations sécuritaires de ce type ». Elle a l’air finaude, tiens, maintenant, la gendarmette… Quoi qu’il en soit, et alors que ça ne fait pas quatre heures que Ben Ali a ripé du trône, ces guignols se bousculent sur les plateaux téloches histoire de ne pas insulter l’avenir, et de prendre, sur lui, des gages. Delanoë, maire de Paris, assure ainsi n’avoir « pas croisé Ben Ali depuis beaucoup d’années ». Sic. Et de le répéter trois fois. Parions sans risque qu’ils ne manqueront pas, les politiques jurant, main sur le cœur, ne pas connaître ce monsieur, Ben comment vous dites ? Au Niger, c’est autre chose : lorsque des Français sont enlevés, désormais ça mitraille, ça hélicoptérise, ça lance de ces assauts commando ah non mais ! on se laissera plus faire ! Résultat, deux otages tués, on sait plus trop par qui. Pourtant, dans le même temps, on se laisse faire au Mali, où sont détenus cinq Français, on se laisse faire en Afghanistan. De mauvaises langues prétendent que la différence entre le Niger et, par exemple, le Mali, par exemple l’Afghanistan, c’est qu’au Niger y’a de l’uranium. Donc, de gros intérêts. Donc, des entreprises de chez nous. Grosses, les entreprises. Dans ces conditions, pas question de laisser les dingos d’Allah mettre en péril le bizness. En Haïti, qu’y-a-t-il ? Depuis un an, des gravats, des tentes, des gens dessous les tentes. Il semblerait que ça n’émeuve désormais plus personne. Des milliards de dollars d’aide internationale sont bloqués dans les caisses du fait d’une Onu incapable d’en finir avec de sombres histoires de réglementation concernant la reconstruction. Qu’y-a-t-il, en Haïti ? Certainement pas d’uranium.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

À lire aussi...