Alternatives en actes
Alternatives en actes
par Jean-Marc Raynaud le 28 octobre 2017

D’un municipalisme libertaire sans étiquette mais avec une réalité avoisinante!

L’île d’Oléron. 30 km de long, 15 de large. 20 000 habitants l’hiver, 500 000 l’été. Comme le sentiment d’être un peu envahi. Mais, bienvenue. 8 communes. Toutes de droite (centre droit) depuis toujours. Lors des dernières élections municipales, à Dolus d’Oléron, il aurait du en être comme d’hab. Et bé non ! Comme quoi ! Mais pourquoi ? Une fois n’est pas coutume, une bande de jeunes a décidé de se présenter. Grégory s’était déjà fait remarquer en animant ...

Brèves de combat

Grèce : du côté des anars...

le 26 avril 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Dans le quartier des universités, sur la place Exarchia, lieu symbolique de la répression policière, les anarchistes d’Athènes ont installé un "Guichet administratif libertaire". Il s’agit d’un "périptéros" qui vise à informer sur la répression étatique, la mafia et le cannibalisme d’état afin "d’élever le niveau politique des citoyens et d’établir une "culture militante". En Grèce, le periptéros est un kiosque dans lequel on vend des cigarettes, mais surtout la presse. Très populaire, il est le symbole de la vie de quartier où l’employé connait tous les clients et commente l’actualité et la vie du quartier. Source : Iefemerida, traduction, Chrostophoros Tzotzis.

Une belle initiative

le 22 mars 2017 | PAR Pat de Botul
Un collectif d’enseignants et d’étudiants de l’université Sorbonne-Nouvelle se mobilise depuis le mois d’octobre pour permettre la réinsertion de réfugiés dans l’enseignement supérieur, alors que le ministère de l’Intérieur tente de multiplier les expulsions. Respect !

Comme quoi c’est possible II

le 11 mars 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Au Canada, certaines villes ont adopté une politique volontaire pour loger les personnes à la rue : l’objectif zéro SDF. Il consiste à offrir un toit aux SDF avant de leur proposer de lutter contre leurs problèmes d’addiction ou de santé. Nos gouvernants feraient bien d’en prendre de la graine...

Coeurs de pierre et solidaires

le 27 février 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Avec les associations locales d’aide aux réfugiés, une dizaine de tailleurs de pierre sont venus à Paris, déplacer les blocs censés prévenir tout nouveau campement sauvage. Ils ont mis leur savoir-faire au service de la solidarité appelée par l’association Cœurs de pierre et solidaires. Leur objectif : déplacer les énormes blocs placés par la Mairie sous un pont. Comme quoi, c’est possible !

A souligner

le 26 janvier 2017 | PAR PAT DE BOTUL
À Saint-Bauzille-de-Putois, dans les Cévennes, des habitants refusent la fermeture du centre d’accueil qu’ils ont fait fonctionner depuis octobre. Un bel exemple de solidarité.

Cozette à la rue

le 21 janvier 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le Groupe Alexandre Marius Jacob de la Fédération anarchiste alerte. La Maison Cozette, un lieu alternatif et autogéré dans le centre-ville d’Amiens est menacé d’expulsion avec ses habitants, à partir du 30 janvier, sans tenir compte de la trêve hivernale pour être vendue à un grand promoteur lillois...

Désobéissance civile

le 10 janvier 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Des associations humanitaires de soutien aux réfugiés et aux migrants ont organisé une opération coup de poing en dressant un campement dans le 18e arrondissement de Paris, à la halle Pajol en réaction au harcèlement policier violent subi par les migrants dénoncé par Médecins sans frontières.

Délit de solidarité

le 7 janvier 2017 | PAR Pat de Botul
Pierre-Alain Mannoni, enseignant chercheur au CNRS et poursuivi pour avoir convoyé des Érythréennes venues d’Italie, a été relaxé par le tribunal correctionnel de Nice. Ils s’en est réjouit en ces termes : "Aujourd’hui en France (...) on a donc le droit de sauver des gens qui sont dans la détresse"...

Solidarité avec les trans emprisonné(e)s

le 6 janvier 2017 | PAR Pat de Botul
Deuxième journée le 22 janvier 2017 de solidarité et d’action avec les trans emprisonné(e)s et victimes des violences d’état, une initiative venue des États-Unis. Pour plus d’informations : site : Transprisonniers.net

Solidarité avec la militante syndicaliste paysanne

le 6 janvier 2017 | PAR Pat de Botul
Dominique Henry est convoquée devant le tribunal correctionnel de Montbéliard pour avoir refusé de donner son ADN suite à l’action de démontage de la ferme usine des 1 000 vaches. Le procès à lieu le 12 janvier à Montbéliard : La confédération paysanne vous invite à signer la pétition sur le site :
http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=SDH2017 !
Et faites-la circuler... Merci à vous.

Père courage

le 5 janvier 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Jugé à Nice pour avoir aidé des migrants près de la frontière franco-italienne, Cédric Herrou, 37 ans, a assumé ses actes, pour lesquels le procureur a requis huit mois de prison avec sursis. Devant le tribunal, l’agriculteur a revendiqué des actes « politiques » : "Je le fais parce qu’il y a des gens qui ont un problème. Il y a des gens qui sont morts sur l’autoroute, il y a des familles qui souffrent, il y a un État qui a mis des frontières en place et qui n’en gère absolument pas les conséquences."

Besançon solidaire des migrants

le 19 décembre 2016 | PAR Pat de Botul
Un appartement solidaire vient d’ouvrir au 6 avenue Denfert Rochereau à Besançon pour "pallier aux manquements de l’état". Les militants accueillants proposent l’hébergement, le suivi de dossiers devant la préfecture, le SAS, la pada, etc. ainsi que l’intégration dans le tissu local : associations, cours de français, inscription dans les écoles, apport de matériel divers, inscription dans des clubs de sports, et activités diverses...

Act-Up en colère

le 2 décembre 2016 | PAR Pat de Botul
Pour la Journée mondiale contre le sida, à l’appel d’Act Up Paris, 200 personnes ont emprunté les rues du Marais pour se diriger vers la place Baudoyer. Soit un parcours d’environ un kilomètre. Le président d’Act-Up a réagi amèrement : "C’est court. Trop court. A la base, les autorités voulaient que la marche soit remplacée par un rassemblement statique avec des filtrages et des barrières partout". Pour justifier ces mesures, la préfecture a mis en avant l’arrestation récente de terroristes qui projetaient de passer à l’acte le 1er décembre. L’association a dû céder - état d’urgence oblige - aux fouilles à l’entrée du parcours. Les slogans étaient surtout dirigés contre la droite réac et l’annone entre autre de Fillon - le favori jésuite-moralisateur qui préconise de ne pas condamner les maires interdisant la campagne de prévention contre les maladies sexuellement transmissibles. Une décision jugée criminelle selon Act-Up et qui se traduit "par la maladie et par la mort !". L’association reproche à la gauche son manque de détermination pour mener des campagnes de prévention. D’autant que des députés dénoncent qu’alors qu’ils viennent de voter une augmentation de l’aide publique au développement, le gouvernement propose de couper les financements français en matière de sida, tuberculose et paludisme, malgré les annonces faites par la France au Sommet de la Francophonie à Madagascar ! De quoi être en colère...

Solidarité avec les migrants

le 25 novembre 2016 | PAR Pat de Botul
A la frontière italienne, les habitants de la vallée de la Roya se sont organisés pour accueillir et aider les réfugiés venus à pied de Vintimille. Et ce, en dépit de la multiplication des poursuites judiciaires pour « délit de solidarité ».

Turquie : Strasbourg dans la rue

le 12 novembre 2016 | PAR Pat de Botul
Près d’un millier de manifestants ont défilé dans les rues de Strasbourg pour dénoncer le régime dictatorial qu’Erdogan est en train d’instaurer en Turquie. Associations, partis et syndicats en appellent au réveil de l’Europe. Pour forcer l’Europe à s’opposer plus résolument au régime de terreur d’Erdogan, les organisations en appellent à l’élargissement de la mobilisation à l’échelle européenne. Une grande manifestation à laquelle sont appelés tous les Européens, se déroule aujourd’hui en Allemagne.

Anti-Nucléaire : communiqué de presse des Désobéissants

le 8 novembre 2016 | PAR Pat de Botul
Des militants souhaitaient interpeller les candidats aux élections présidentielles sur le sujet de l’arme nucléaire, à l’occasion de la commémoration d’Hiroshima et Nagasaki. Lors de l’action, Rémi et Sophie ont été interpellés et privés de liberté plus de 28h pour avoir inscrit à la craie sur le local des Républicains (LR) « Non au financement de l’arme nucléaire ! » et pour avoir collé 8 autocollants « abolition des armes nucléaires » sur la vitre du local du parti. LR sont un soutien inconditionnel de l’arme nucléaire, les candidats à la présidentielle annoncent même vouloir passer le budget pour le renouvellement de l’arsenal atomique de 3,5 à plus de 6 milliards d’euros par an. Le procureur de la République a demandé 500€ d’amende par personne pour cet acte. Le tribunal rendra sa décision le 21 novembre prochain. Le procureur demande 1000€ et considère que « coller des autocollants c’est violent » !

Faire un don en soutien au procès : www.desobeir.net.

Communiqué de presse des Faucheurs Volontaires d’OGM

le 6 août 2016 | PAR Pat de Botul
Les Faucheurs Volontaires d’OGM ont procédé à la destruction d’une parcelle de plus de trois hectares de semences de tournesols rendus tolérants aux herbicides à Elne (Pyrénées Orientales). Depuis 2013, l’entreprise NIDERA loue des terres aux agriculteurs pour y cultiver des semences de tournesols préparant des hybrides VrTH destinés à être semés dans toute la France. Dès le printemps 2013, différentes entités opposées aux VrTH ont alerté les autorités sur la caractère nocif de ces cultures : réunions avec la Chambre d’Agriculture, le GNIS, le Conseil Général, les responsables locaux de NIDERA. Les media locaux se sont faits l’écho de ces préoccupations. La population a été invitée à manifester son opposition, en plantant des graines de tournesols bio : 3000 sachets de graines ont été distribués. Malgré cela, les Faucheurs Volontaires constatent la persistance de cultures de semences de tournesols, dans l’opacité la plus totale. Les Faucheurs Volontaires dénoncent les conséquences des cultures de tournesols VrTH, identiques à celles des transgéniques : l’atteinte à l’environnement par multiplication des résistances à l ’herbicide Imazamox, et, par conséquent, l’augmentation des doses d’herbicides déversés dans les champs de tournesols; l’atteinte à la santé puisque l’herbicide se retrouve dans la plante et donc, dans l’huile; l’absence de réglementation de ces cultures : pas d’autorisation de mise sur le marché, pas d’information, pas de traçabilité : le consommateur doit subir sans pouvoir choisir et la mainmise sur le vivant par dépôt de brevets, ayant pour but d’empêcher à terme, la libre circulation de toutes les semences. Les Pyrénées Orientales où sont cultivées les semences de tournesols sont un maillon à l’origine des cultures d’hybrides de tournesols VrTH. Même si le département ne subit pas directement toutes les conséquences néfastes de ces cultures, les Faucheurs Volontaires ne peuvent rester passifs face à leur dissémination : ils doivent faire ce qui est en leur pouvoir pour les empêcher. Prenant acte de l’indifférence des autorités et des entreprises semencières quant aux conséquences inacceptables des VrTH, les Faucheurs Volontaires ont procédé à leur destruction. Les Faucheurs Volontaires demandent : un moratoire sur les VrTH cultivés en France : colza et tournesol, en attendant que leurs conséquences sociales et environnementales soient évaluées par un organisme indépendant.

La ferme

le 21 mai 2016 | PAR Pat de Botul
Pour la troisième fois, la Confédération paysanne installe une mini ferme le 20 et le 21 mai, Place de Stalingrad dans le XIXème arrondissement de Paris avec un marché paysan, un village associatif, un cycle de conférences et des animations pour les enfants, dans le but de dénoncer la mondialisation libérale de l’Agriculture.