Arts et Spectacles > Théâtre : un sac de billes
Arts et Spectacles
par Evelyne Trân le 6 octobre 2019

Théâtre : un sac de billes

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4260

De JOSEPH JOFFO éditions JC LATTÈS
Mise en scène STÉPHANE DAURAT Adaptation FREDDY VIAU

avec JAMES GROGUELIN

Scénographie : NICOLAS DE FERRAN
Création lumières : ÉRIC SCHOENZETTER
Création sonore : RÉGIS DELBROUCQ
Costumes: RICK DIJKMAN
Production : THÉÂTRE DES BONNES LANGUES Coréalisation : THÉÂTRE LUCERNAIRE





Il ne vous viendrait pas à l’esprit d’associer un sac de billes à une course de migrants du nord au sud de la France et surtout d’imaginer que ces migrants soient des citoyens français.

L’histoire vraie que raconte Joseph JOFFO dans le sac de billes, c’est une histoire de guerre vécue par des gosses de 10 et 12 ans contraints de fuir en 1941, la zone occupée par les nazis pour rejoindre la zone libre pour la seule et unique raison qu’ils sont juifs. Joseph Joffo s’est attelé laborieusement à l’écriture de ce récit autobiographique, aiguillé par le sentiment que son témoignage devait servir à tous ceux qui luttent pour la paix et la tolérance dans ce monde.

Freddy VIAU, l’adaptateur pour le théâtre de ce livre devenu un best-seller n’hésite pas à le qualifier de chef d’œuvre. Il n’y a pas d’afféterie dans ce récit, dont le narrateur est un enfant de 10 ans.
L’innocence et les larmes, les bagarres, les cris des enfants qui résonnent dans une cour de récréation, il faudrait avoir le cœur sec pour ne pas être ému par ce bouillonnement de vie !

Alors, imaginez deux gosses qui quittent cette cour pour vivre le sort de ces migrants qui n’ont pour seul bagage que leur volonté de survivre, leur courage mais aussi la peur au ventre.

Joseph et Maurice son frère se comportent en adultes avec une âme d’enfant. C’est ce décalage entre ce qu’ils auraient dû vivre en tant qu’enfants entourés par une famille aimante et la découverte d’un monde de cruauté qui est prégnant dans ce sac de billes. Joseph témoigne de sa reconnaissance pour les personnes qui l’ont aidé lui et son frère Maurice à échapper aux nazis, de l’amour de sa famille, toujours porté par le filtre lumineux de l’enfance.

Le comédien James GROGUELIN qui incarne Joseph et Maurice et également tous les personnages qu’ils croisent au cours de leur périple est remarquable. Il insuffle une énergie communicative à ce récit qui devient un hymne à la vie, « un cri d’espoir et d’amour ».

Mis en scène avec chaleur par Stéphane DAURAT, voilà un spectacle vivant à ne pas manquer !

Paris, le 6 Octobre 2019
Evelyne Trân

Jusqu’au 20 octobre 2019 du mardi au samedi à 1 8 h3 0, le dimanche à 1 5h
au théâtre du Lucernaire – 53, rue Notre Dame des Champs 75006 PARIS -
PAR : Evelyne Trân
SES ARTICLES RÉCENTS :
théâtre : l’ingénu de Voltaire
théâtre : Les témoins
théâtre : Pour un oui ou pour un non
Les coups paisibles du brigadier. Chroniques théâtrales de septembre 2019
Au bord du trottoir
Histoire d’un poète
au poète orgueilleux
La brodeuse
Dans quel monde vivons-nous ?
Portrait d’hybride
Tout va bien
La lutte
Page 57
théâtre : Sang négrier
Théâtre : CROCODILES -L’HISTOIRE VRAIE D’UN JEUNE EN EXIL
Théâtre : Europa (Esperanza)
Théâtre : Léo et Lui
THIAROYE - POINT DE NON RETOUR – d’Alexandra BADEA
"Pas pleurer"
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler