Littérature > DES IDEES ET DES LUTTES: LA PEDAGOGIE DES OPPRIMES
Littérature
par Francis PIAN le 15 octobre 2023

DES IDEES ET DES LUTTES: LA PEDAGOGIE DES OPPRIMES

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=7510





Le dialogue, essence de l’éducation
Une couverture blanche au dessin noir représente des favellas et un gamin jouant avec un ballon, évidemment, un Christ aux bras étendus entouré de pains de sucre. Vous êtes au Brésil dans les quartiers pauvres toujours aussi pauvres que lorsque Paulo Freire conçoit son projet éducatif indissociable de son projet social. Le but de l’éducateur est de donner aux opprimés les moyens de construire une conscience claire de leur position, et de rechercher avec eux les moyens de transformer le monde. Il écrira en 1968, réfugié au Chili, ce classique (59e édition) étonnant d’actualité : La pédagogie des opprimés. Traduit en France en 1974 et publié chez Maspero, il connut un succès évident par la clarté du raisonnement, la simplicité des propos. Oui, Paulo Freire met en pratique ses principes, il faut parler avec le peuple, avec les opprimés. Mais pas un discours de sachant supérieur en direction d’élèves inférieurs. Le dialogue doit être permanent et les deux côtés, éducateur, élèves s’enrichissent comme nombre de formateurs le savent et le pratiquent quotidiennement.





Parler avec le peuple, avec les opprimés
Paulo Freire est né dans le Nordeste du Brésil, au sein d’une famille de classe moyenne. Perdant son père à l’âge de treize ans, il connaît la précarité. C’est ce qui le motive à aider les siens en suivant des études de droit et puis en se passionnant avec son épouse pour l’enseignement, la pédagogie. Il met en place une méthode d’alphabétisation, le coup d’Etat au Brésil en 1964 arrête ces expériences, Freire est arrêté, torturé puis expulsé. En 1968, réfugié au Chili, il rédige La pédagogie des opprimés. Le contexte connaît d’intenses discussions, de fortes mobilisations sociales dans toute l’Amérique latine et à l’international. Le ton du livre est à l’image de cette période. L’objectif : la conscientisation des masses. Que ne l’avons-nous entendu cette formule, développé ce concept… L’auteur popularise ses thèses aux Etats-Unis, en Europe et de retour au Brésil en 1970. Aujourd’hui encore l’extrême droite brésilienne dénonce les travaux de Paulo Freire. En effet, son audience ne se limite pas au monde universitaire. Le mouvement des paysans sans terre (MST) au Brésil, les écoles néozapatistes du Chiapas, les écoles secondaires autogérées en Argentine se réclament de son éducation populaire. Loin d’être un texte figé, La pédagogie des opprimés s’est enrichie à l’initiative de Freire qui confrontait ses idées à celles de ses interlocuteurs. Je renvoie à la postface de la réédition, grâce aux éditions Agone. Dans celle-ci, Freire s’entretient avec un groupe de militants de l’institut d’action culturelle à Genève dans les années 80 et ce n’est pas une attitude de sachant pontifiant. Pourtant c’est un ouvrage de philosophie : de philosophie sociale et politique, de philosophie de l’éducation. Les concepts utilisés doivent être appréciés et mûris. L’autrice de la préface estime l’ouvrage plutôt complexe, je crois qu’il convient d’en apprécier les différents chapitres qui peuvent faire l’objet d’une présentation puis d’une critique pour un enrichissement collectif.

Non à la pédagogie bancaire
Pour rentrer dans le vocabulaire de Freire, la pédagogie bancaire qui consiste en un processus pédagogique qui implique la réification de l’être humain, sa réduction à un objet par un autoritarisme, un apprentissage par cœur sans donner place à l’autonomie de l’apprenant. La critique des systèmes autoritaires trouve un écho évident dans le système français actuel. Freire mise sur le dialogue entre les individus. « L’éducation libératrice vise à faire des êtres humains les sujets de leur propre histoire, individuelle mais aussi et surtout sociopolitique ». Nous sommes loin de l’individualisme actuel, du désintérêt pour les « choses sociétales ». On pensait global. « Cette conscientisation permettait aux opprimés de prendre conscience que leur oppression a un caractère structurel. »
Pour Freire, cette prise de conscience se forme dans le dialogue. Celui-ci est une praxis. « Ensuite dans l’action de transformation sociale qui découle du processus de conscientisation. Cette action de transformation sociale fait ensuite l’objet d’une reprise critique dans un cadre dialogique. L’éducation libératrice fonctionne comme un cercle qui va du dialogue vers la transformation sociale pour revenir au dialogue et élaborer de nouvelles actions de transformation sociale. »

« Notre confiance dans le peuple »
L’ouvrage est dense et il ouvre quantité de débats. Je voudrai souligner la question du sectarisme et de la dictature des pseudos leaders charismatiques ou « maximo »… De droite ou de gauche, le sectaire se mure dans sa vérité et se sent ébranlé dans sa sécurité si quelqu’un vient le questionner. Il devient nécessaire pour lui de considérer comme mensonge tout ce qui n’est pas sa vérité. Les pages consacrées à ce thème n’ont pas pris une ride. Je peux souligner celles relatives aux rapports entre oppresseurs et opprimés, la peur de la liberté qui touche les mêmes personnes n’hésitant pas à s’autodénigrer. Nous le voyons dans quantité de débats publics. Il reste que les pages le plus fortes correspondent au dialogue, essence de l’éducation. Malheureusement aujourd’hui nous trouverons des exemples dans l’activité antidialogique.
Ce livre invite à la réflexion, à la lecture, aux débats, à sa remise en question. Laissons la parole à Paulo Freire : « Si rien ne venait à rester de ces pages, nous espérons au moins que quelque chose subsistera : notre confiance dans le peuple. Notre foi envers les êtres humains et en la création d’un monde où il serait moins difficile d’aimer. »

• Paulo Freire
La pédagogie des opprimés
Ed. Agone, 2023
PAR : Francis PIAN
Groupe Commune de Paris
Emission Au fil des pages sur Radio libertaire
SES ARTICLES RÉCENTS :
Des idées et des luttes : Figure[s] de l’anarchisme
DES IDEES ET DES LUTTES: A VOUS ET A L’IDEE QUI NE MEURT PAS
DES IDEES ET DES LUTTES: Le peuple du Larzac
DES IDEES ET DES LUTTES: La Confédération générale du travail
DES IDEES ET DES LUTTES: Vers Vermersch
Sandrine Malika Charlemagne, de Radio libertaire au 30ème Maghreb des livres
DES IDEES ET DES LUTTES: Hussardes noires : des enseignantes à l’avant-garde des luttes
DES IDEES ET DES LUTTES: ABEL PAZ
Renault Flins, entre faire-valoir et désindustrialisation
DES IDEES ET DES LUTTES: Il n’y a pas eu de Révolution
Un salutaire travail de mémoire
Des idées et des luttes : Rimbaud dans son temps
DES IDEES ET DES LUTTES: Hécatombe océanienne
Le Grand chamboule tout en Ile-de-France
DES IDEES ET DES LUTTES: Destination Saragosse, Chronique de la Colonne Durruti
S’exiler, une souffrance éternelle
DES IDEES ET DES LUTTES: Albert Robida, Paris pendant la Commune de 1871
Un Pape « fermé comme une huître »
Vincennes, un lieu d’innovation permanent
DES IDEES ET DES LUTTES: Michel Ragon singulier et pluriel
Paris 2024, une ville face à la violence olympique
DES IDEES ET DES LUTTES: La Commune de Paris. 1871. Les acteurs, l’évènement, les lieux
Photos de classe
DES IDEES ET DES LUTTES: Je n’ai rien à perdre que mes chaînes
DES IDEES ET DES LUTTES: COLONISATIONS, NOTRE HISTOIRE
DES IDEES ET DES LUTTES: Makhno, la révolte anarchiste 1917-1921
A votre service...
DES IDEES ET DES LUTTES: Association internationale des travailleurs, De la correctionnelle à l’assaut du ciel
DES IDEES ET DES LUTTES: La Nouvelle Droite et le nazisme, une histoire sans fin
DES IDEES ET DES LUTTES: LA POLICE CONTRE LA RUE
DES IDEES ET DES LUTTES: Les Poèmes indésirables
DES IDEES ET DES LUTTES: 1871 Les inconnus de la Commune
DES IDEES ET DES LUTTES: Les écrivains décadents et l’anarchisme, Une tentation fin-de-siècle
DES IDEES ET DES LUTTES: Meurtres à la Grange-aux-Belles
DES IDEES ET DES LUTTES: Géopolitique de l’anarchisme
DES IDEES ET DES LUTTES: BRASERO 3
DES IDEES ET DES LUTTES: Ripostes,, archives de luttes et d’actions 1970-1974
DES IDEES ET DES LUTTES: La société mourante et l’anarchie
DES IDEES ET DES LUTTES: Théophile-Alexandre Steinlen (1859-1923)
DES IDEES ET DES LUTTES: Histoire des Bourses du Travail
DES IDEES ET DES LUTTES: Dockers- une histoire nantaise
DES IDEES ET DES LUTTES: VOISINS DE PASSAGE
DES IDEES ET DES LUTTES: LA BELLE EPOQUE DE L’ANARCHISME ARGENTIN
DES IDEES ET DES LUTTES: AU PERE-LACHAISE !
DES IDEES ET DES LUTTES:: La vie de Léon Tolstoï
DES IDEES ET DES LUTTES: L’IMPASSE DE LA COMPETITIVITE
DES IDEES ET DES LUTTES: L’ATTESTATION
DES IDEES ET DES LUTTES: UNE RAGE DE LIRE
DES IDEES ET DES LUTTES: BRASSENS ANARCHISTE
Des idées et des luttes: Mensonges d’Etat, Une autre histoire de la Ve République
DES IDEES ET DES LUTTES: Gustave Flourens : un intellectuel révolutionnaire
DES IDEES ET DES LUTTES: CETTE IDEE DE PROGRES
Des idées et des luttes: Les femmes au premier rang à Plogoff
Des idées et des luttes: Bénévolat anarchiste et socialiste aux temps du choléra
Des idées et des luttes: Locataires et propriétaires, une histoire française
Des idées et des luttes : Plus loin que la politique, l’organisation communale
Des idées et des luttes : Notre guerre civile
Des idées et des luttes : Écrits des condamnés à mort sous l’occupation nazie
Des idées et des luttes : La boîte rouge
Des idées et des luttes : On ne dissout pas un soulèvement
Des idées et des luttes : 1886, l’affaire Watrin
Des idées et des luttes : La CNT et le mouvement libertaire pendant la transition démocratique espagnole.
Des idées et des luttes : Les vagabonds du rail
La forme -Commune
Des idées et des luttes : Justice !
Des idées et des luttes : Barvalo. Roms, Sinti, Manouches, Voyageurs
Des idées et des luttes : Par la poudre et par la plume
Des idées et des luttes : Ceci n’est pas un atlas.
Des idées et des luttes : Parasites
Des idées et des luttes - Amiante et mensonge : notre perpétuité
Des idées et des luttes : L’hécatombe invisible
Des idées et des luttes : L’anarchisme chrétien
Des idées et des luttes : La Mine en procès
Des idées et des luttes : Caracremada
Des idées et des luttes : Les frères Bonneff
Des idées et des luttes : Lettre à une enseignante
Des idées et des luttes : Le temps des féminismes
Des idées et des luttes : La vraie victoire du RN
Des idées et des luttes : La révolte luddite
Des idées et des luttes : Lobbytomie
Des idées et des luttes : Insurgé.es ! Regards sur celles et ceux de la Commune de Paris de 1871
Des idées et des luttes : Histoire globale de la France coloniale
Des idées et des luttes : Fortuné Henry et la colonie libertaire d’Aiglemont.
Des idées et des luttes : Histoire de la rue de l’Antiquité à nos jours
Des idées et des luttes : Histoire du sabotage. Des traînes-savates aux briseurs de machine
Des idées et des luttes : Les républicains espagnols à Rivesaltes.
Des idées et des luttes : Histoire générale du Bund
Des idées et des luttes : Manifeste de l’anarchie
Des idées et des luttes : Séverine, l’insurgée
Des idées et des luttes : Écrire sa vie, devenir auteur
Des idées et des luttes : Le village contre la multinationale
Des idées et des luttes : Portraits de communardes
Des idées et des luttes : Mépris de classe
Des idées et des luttes : Les gueules noires
Des idées et des luttes : L’art de la fausse générosité
Des idées et des luttes : La démocratie sous les bombes
Des idées et des luttes : De sel et de sang
Des idées et des luttes : Ceux qui restent
Des idées et des luttes : Les combattantes
Des idées et des luttes : Les sauvages de la civilisation
Des idées et des luttes : Nous ferons la grève générale.
Des idées et des luttes : Les refroidis
Des idées et des luttes : Une formation au travail pour tous ?
Des idées et des luttes : La police de Vichy
Des idées et des luttes : Flanchec
Des idées et des luttes : Le nouveau péril sectaire
Des idées et des luttes : Cahiers Tristan Corbière
Des idées et des luttes : Témoins
Des idées et des luttes : La France contre le monarque.
Des idées et des luttes : Libre nature.
Des idées et des luttes : La rafle du Vel d’Hiv.
Des idées et des luttes : La Commune de Paris
Des idées et des luttes : Dictionnaire de l’anarchie
Des idées et des luttes : S’unir, travailler, résister, les associations ouvrières au XIXème siècle
Des idées et des luttes : Vivre ma vie. Une anarchiste au temps des révolutions
Des idées et des luttes : Au cœur du grand déclassement, La fierté perdue de Peugeot-Sochaux.
Des idées et des luttes, les routes de Nestor Makhno
Des idées et des luttes, Sur les routes que j’ai parcourues.
Des idées et des luttes, La Suisse et la Commune de Paris, 1870-1871
Des idées et des luttes, Le Pen, Le Peuple
Des idées et des luttes,
Des idées et des luttes, bureaucratie.
Des idées et des luttes, La révolution à venir
Des idées et des luttes, Le grand détournement
Des idées et des luttes, la révolution russe en Ukraine
Des idées et des luttes, l’émancipation par les savoirs
Des idées et des luttes, La valeur du service public
Des idées et des luttes, Retronews n°2
Des idées et des luttes, Flora Tristan
Des idées et des luttes. Ubérisation, et après ?
Des idées et des luttes. Culture de masse et société de classes.
Des idées et des luttes. L’enfer des passes
Des idées et des luttes. La démocratie en état d’urgence
Des idées et des luttes. Le Puritanisme vert. Aux origines de l’écologisme.
Des idées et des luttes. La liberté ou rien
Des idées et des luttes. Une histoire visuelle de Solidarnosc
Des idées et des luttes. Ceux qui trop supportent
Des idées et des luttes. Un Siècle d’Antimilitarisme Révolutionnaire
Des idées et des luttes. La résistible ascension du néolibéralisme
Au fil des pages… sur Radio libertaire, dès le 8 décembre 2021 à 17h
Des idées et des luttes. L’Empire qui ne veut pas mourir. Une histoire de la Françafrique
Des idées et des luttes. Découvrir la Commune de Paris
Des idées et des luttes. Le 17 octobre des Algériens
Des idées et des luttes. Une brève histoire de l’anarchisme
Des idées et des luttes. Rétronews
Des idées et des luttes. Luigi Lucheni, l’anarchiste qui tua Sissi.
Des idées et des luttes. Commune de Paris, 1871-2021, Toujours Debout !
Des idées et des luttes. Le monde nouveau
Des idées et des luttes. Les anarchistes dans la ville
Des idées et des luttes. Les luttes et les rêves
Des idées et des luttes. Errico MALATESTA
des idées et des luttes. L’anarchisme et notre époque
des idées et des luttes. Chers camarades !
des idées et des luttes. La fascinante démocratie du Rojava
Des idées et des luttes. L’émancipation des travailleurs Une histoire de la Première internationale
des idées et des luttes. Le massacre des italiens Aigues-Mortes, 17 août 1893
Des idées et des luttes. La grande confusion
Des idées et des luttes. Ne nous libérez pas, on s’en charge
Des idées et des luttes. Ennemis d’État
Des idées et des luttes. La lucidité
Des idées et des luttes. Fourmies la Rouge
Des idées et des luttes. Commun-Commune (1871)
Des idées et des luttes. « L’usine a donné le rythme »
Des idées et des luttes :Lip 73. Piaget
Des idées et des luttes :Le peuple du Larzac
Des idées et des luttes : La liberté est une lutte constante
Des idées et des luttes : Comment vivre après Tchernobyl ?
Des idées et des luttes : Syndicalisme et répression aux USA
Des idées et des luttes : May Picqueray
La bibliothèque Communale 9e fournée
La bibliothèque Communale 8e fournée
La bibliothèque Communale 7e fournée
La bibliothèque Communale 6e fournée
La bibliothèque Communale 5e fournée
La bibliothèque Communale 4e fournée
La bibliothèque
La bibliothèque
La bibliothèque
Mémoires d’une communarde mais pas seulement !!
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler